Les couverts végétaux, c’est quoi ?

En sud Ardèche, de plus de plus de parcelles de vigne se parent d’un tapis végétal ; ce sont les « couverts végétaux ». On parle aussi d’engrais vert, pour définir ces plantes cultivées dans le but d’améliorer la fertilité des sols. Ils permettent également d’augmenter l’activité biologique des sols et restituent des éléments minéraux assimilés par la vigne.

Les couverts végétaux peuvent être temporaires ou permanents ; dans le premier cas, les plantes seront fauchées au printemps, lorsque leur cycle végétatif est terminé. Les espèces seront choisies en fonction de leurs bénéfices sur la vigne : les légumineuses, type féverole ou trèfle incarnat, permettent de capter l’azote indispensable à la vigne au printemps et au début de l’été pour favoriser la floraison et la croissance des grappes. Les graminées (avoine, seigle…) agissent sur la structure du sol et favorisent l’infiltration de l’eau et de l’air, et donc l’activité des micro-organismes du sol. Ils participent aussi au recyclage des éléments minéraux. Enfin, les crucifères (colza, moutarde jaune, navette…) sont de bonnes réserves d’eau pour la vigne et apportent des éléments stimulants les micro-organismes. Ils limitent aussi la perte d’azote durant l’hiver.
Dans le second cas, les couverts végétaux permanents sont moins développés, et ont surtout pour vocation de lutter contre l’érosion des sols, et donc favoriser l’infiltration de l’eau.

Vignes Valvignères
Jeunes vignes de Julien Rémondat, Valvignères

Après une sécheresse estivale telle que nous avons connu cette année, les précipitations, particulièrement abondantes lors des épisodes cévenoles, ruissèlent sur les sols nus, entrainant l’écoulement des terres et une perte conséquente de matière organique. Ces tapis protecteurs permettent alors de retenir les eaux de pluie, qui vont s’infiltrer à travers les sols, et recréer des ressources hydriques.

Certaines espèces utilisées comme engrais vert peuvent aussi être utilisées comme désherbant naturel ; semées proches des plantes adventices envahissantes, elles étouffent ou empêchent leur développement par la sécrétion de toxines. Par exemple, l’avoine permet de lutter contre la folle avoine et le chardon.

graines
Mélange de graines prêtes à être semées

Les semis sont réalisés juste après la période de vendange afin de bénéficier des températures encore douces de la fin d’été et du début d’automne, et des précipitations automnales. Ces conditions vont favoriser la croissance des espèces. Au vu de leurs différentes caractéristiques, il apparaît intéressant d’associer les espèces pour un apport équilibré, en fonction de l’effet recherché (structure du sol, lutte contre l’érosion des sols, réserve d’eau, apport d’azote…)

13 de nos vignerons engagés dans la démarche Ardèche Par Nature® ont fait le choix des engrais verts, conscient de l’intérêt économique et écologique de cette technique en plein essor.

IMG_0922 (2)

Un commentaire sur « Les couverts végétaux, c’est quoi ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s