La taille : une étape importante

« Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars. »

La taille est primordiale pour contrôler la croissance de la vigne, gérer et améliorer sa production. C’est un travail complexe et délicat, en effet il faut faire attention à ne pas mutiler la vigne tout en respectant les flux de sève.

La taille se fait à la fin de l’hiver, généralement en février-mars. A cette période la vigne sort petit à petit de son repos végétatif, sa sève qui commence à remonter permettra la cicatrisation, c’est donc le meilleur moment pour tailler !

La taille correspond à la sélection des yeux (bourgeons) les plus fertiles, ceux présents sur le bois d’un an.

Il existe trois types de tailles différentes : en Gobelet, en Guyot et en Cordon de Royat.

  • La taille en gobelet concerne les vignes non palissées (celles qui ne sont pas tenues par un support en fil de fer). Le tronc est plus ou moins haut, composé de 3 à 5 bras principaux en chandelles terminées par des coursons (branches de l’année précédente) de 3 ou 4 yeux chacun. Cette taille n’est pas adaptée à la mécanisation et on la pratique principalement dans la Vallée du Rhône, notamment sur le cépage Grenache.
Vigne taillée en Gobelet
  • La taille en guyot, elle, nécessite un palissage de la vigne (support avec le fil de fer). Cette taille est rapide, facile à pratiquer et plutôt productive. On la distingue en deux variantes :
    • La Guyot Simple : d’un côté de la vigne, on a une baguette (branche non coupée de l’année précédente et attachée au palissage) qui produit 5 à 8 yeux et de l’autre côté un courson qui, lui, produit 2 yeux. L’année suivante, on coupe la baguette et le courson deviendra une baguette.
    • La Guyot Double : deux longs bois de chaque côté du cep, attachés au palissage, et sur chacun d’eux on trouve un courson et une baguette.
Vigne taillée en Guyot Simple
  • La taille en cordon de Royat est celle la plus pratiquée sur nos vignobles. C’est un système de taille courte qui permet au cep de se développer sur deux bras opposés attachés à un fil de fer porteur. Les gestes du vigneron peuvent être adaptés à la vigne et au rendement recherché. Cette taille est la plus adaptée à la mécanisation.
Vigne taillée en Cordon de Royat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s